Workshops

Quelques exemples de mon expérience de professeur d’enseignement artistique orienté nouveaux média, cinéma et vidéo.

Classe prépa / étudiants de premier cycle

Workshop Emotion-Sensation : un atelier qui pose les bases de la composition en utilisant des formes géométriques simples pour exprimer des concepts abstraits. à l’issu du workshop, les étudiants sont invités à produire un livre et une installation exprimant une émotion ou une sensation qu’ils ont tiré au sort.
Workshop à la piscine : 5 séances de dessin d’observation et documentaire sur la piscine, ses usagers, son architecture, ses qualités graphiques (reflets, éclaboussures…). Les étudiants produisent d’une part un rendu de dessin qui doit rendre compte d’une temporalité, de l’écoulement du temps. Ils doivent également faire une proposition libre en s’inspirant de leur expérience de la piscine.
Workshop ciné-concert / concert dessiné : une rencontre entre les étudiants de l’école d’art et ceux du conservatoire de musique. Pendant les deux premières sessions de ce workshop, les prépas ont produit des films, films d’animation et vidéo que la classe CEPI sonorisaient en direct pendant leur atelier d’improvisation. Les deux années suivantes, nous avons mis les deux groupes en situation d’improvisation. Les étudiants en art ont dessiné et animé en direct.
Workshop Dispositif : pour des étudiants en cinéma d’animation. Interroger le dispositif traditionnel de l’écran et s’essayer à la mise en espace, au multi-écran, aux dispositifs alternatifs (écran de téléphone portable, etc).

Interventions à l’école primaire

Cinéma d’animation à l’école primaire.
Découvrir l’image animée. Écrire un scénario, élaborer un storyboard, animer, discuter du montage, bruiter le film. Un vrai travail d’équipe. Sur 7 à 14 séances.
Classe à horaires aménagés art plastique : un film à trucs expressionniste.
Ce rendez-vous hebdomadaire avec les enfants permet d’aller beaucoup plus loin dans la fabrication du film. Cette fois-ci, les enfants seront devant la caméra. Ils ont inventé leur scénario, ils sont responsable, en petits groupes, d’une partie du film pour laquelle ils vont fabriquer des décors et qu’ils vont tourner eux-même. Dans le même temps, la fabrication du film est accompagné d’un enseignement en transversal en histoire médiévale (le film se passe dans un château), en histoire de l’art (les débuts du cinéma, l’expressionnisme), en français. Les enfants ont appris à se servir d’un carnet de croquis et à se documenter à la bibliothèque.

Grand Public

Projet QR code, street art participatif et multimédia.