Cinéma d’animation à l’école primaire

Avec l’école Albert Uderzo


vimeo Direkt

Dernier opus du grand projet d’initiation au cinéma, le Manoir Hanté est un film inspiré du cinéma expressionniste du début du XXème siècle. Un gros travail plastique sur les rythmes graphiques a sous-tendu la création des décors. Le tournage s’est fait avec l’aide de la classe prépa, mais ce sont les CM1-CM2 qui ont été en charge des caméras, des accessoires et de l’acting. Encore une fois, le projet a été l’opportunité d’expérimenter un enseignement transversale.


vimeo Direkt

Suite au projet « La vengeance des monstres », nous avons développé une approche sur deux trimestres, de manière à expérimenter un projet plus ambitieux. Le conte a été écrit par les différentes classes, et les CM1-CM2 ont réalisé un film d’animation avec une introduction en prise de vue réelle. L’implication de la classe a été maximale, avec des séances de fabrication en dehors des heures d’art plastique et un gros travail sur le cinéma en classe. Le projet a fait l’objet d’un véritable enseignement transversale, et a servi de support pour les matières académiques.


vimeo Direkt

Première expérience cinématographique sur un module de 7 séances. Un film entièrement écrit et réalisé par les CM1-CM2, et bruité à la bouche. Seul le montage n’a pas pu être fait par les enfants, mais le film a été suffisamment calé au storyboard pour que mon intervention soit minimale.

Avec l’école Jean Mermoz

La première intervention à l’école Jean Mermoz a donné lieu à la réalisation d’un film abstrait avec la classe de CM2 :


Le film a été projeté pendant le spectacle de fin d’année « Le magicien des couleurs » que les enfants ont donné. Dans l’histoire, les personnages, qui vivaient dans un monde sans couleur, se gavent d’une couleur à la fois jusqu’à l’écoeurement. Le bleu les rend dépressifs, le rouge les énerve, le jaune les éblouie. Mais à la fin, ils comprennent qu’il leur faut un peu de toutes les couleurs pour se créer un monde harmonieux. Nous avons donc cherché à exprimer ces notions (violence, éblouissement, ennui) avec le mouvement, dans les différentes séquences. Jusqu’au final, où les couleurs dansent ensemble.

Nous n’avons donc travaillé que l’image, le son et le texte ont été travaillés dans le cadre du plus vaste projet, avec d’autres intervenants : le spectacle de fin d’année, multimédia.

 

Ce qui se fait ailleurs

Transmission d’expérience et autonomie avec le cinéma d’animation dans la classe de Yanek Husianycia.

http://www.cndp.fr/agence-usages-tice/temoignages/initiation-au-film-danimation-en-cp-ce1-1198.htm